Pierre et Françoise Claustre – TCHAD


Photographies – Objets archéologiques

Du 15 juin au 30 novembre 2018

Les noms de Françoise et Pierre Claustre appartiennent à la mémoire collective. Ils renvoient à l’enlèvement d’une jeune archéologue française du CNRS dans un pays africain lointain, dans les années 1970, époque déjà ancienne où les otages ne faisaient pas encore la une des journaux.
Françoise Claustre restera prisonnière des rebelles tchadiens plus de mille jours dans le désert du Tibesti, au nord du Tchad.
A sa libération, n’ayant aucun désir de revenir sur cette période difficile, elle retourne dans l’anonymat à ses travaux d’archéologue en France, dans les Pyrénées-Orientales. Elle est à l’origine du musée d’archéologie de Céret, devenu à sa disparition la Maison du Patrimoine Françoise Claustre.
En 2017, le fonds archéologique et documentaire de la Maison du Patrimoine s’est enrichi des données des fouilles africaines. Grâce à l’aimable autorisation de monsieur Pierre Claustre, l’exposition  » Pierre et Françoise Claustre – Tchad  » révèle au public d’exceptionnelles photographies du désert tchadien, associées à des objets archéologiques caractéristiques de la civilisation Sao, sujet des fouilles et prospections de Françoise Claustre au Tchad.